• Franck Ramus : la lecture entre apprentissage et enseignement (19 mars 2016)

  • Commentaires

    1
    a.li
    Samedi 20 Mai à 19:54

    Je suis enseignante en cycle 2. L'autoformation est difficile et coûteuse en temps. La formation par l'éducation nationale est non appropriée et très pauvre. Les conseillers pédagogiques ne semblent pas non plus très formés et leurs missions deviennent de plus en plus complexes et s'éloignent du rôle de conseiller. Je ne suis pas sûre que vous touchiez la réalité des classes et des élèves. Aujourd'hui, les élèves n'apprennent plus les poésies à la maison mais à l'école avec les  maîtres. La majorité des élèves de cycle 2 ne font plus leur devoir à la maison. L'école doit aussi pallier les difficultés des parents à apporter une éducation à leur enfant. Je ne travaille pas en ZEP mais dans une école rurale avec des élèves qui désirent devenir des stars de télé- réalité, qui mangent et se couchent tout seuls. Non, messieurs les chercheurs, vous êtes éloignés de la réalité. Vous essayez de pointer les dysfonctionnement des enseignants alors que nous avons besoin de vous, de vos conseils sans créer de conflits et d'opposition. J'apprends de vos études et je vous en remercie. Mais mettre tous les enseignants dans un ensemble est très réducteur. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :